09 octobre, 2009

Lorsque qu’une tentative de vol vire à l’agression antisémite !!! Un récit pour témoigner




Le Jeudi 15 Janvier au Soir, entre 20 heures et 20 heures 30, Jonathan, rentrant chez lui à Fontenay-Sous-Bois (Val De Marne), fut victime d'une tentative d'homicide à l'arme Blanche dans le but de donner la mort...
Faisant des va-et-vient à sa voiture, Jonathan fut surpris par un homme vêtu d'une cagoule, qui lui demande les clefs de sa voiture... Il refusa catégoriquement de les lui donner, bien évidemment. C'est à ce moment précis, qu'une deuxième personne arriva et se place derrière lui, elle l'agrippa par les bras! A ce moment là, « La Kabala » (Symbole juif) que Jonathan portait autour du cou, était sorti de son pull, ce qui a attiré l'attention de l'un des agresseurs cagoulé qui lui a demandé si ces inscriptions étaient en hébreu?... Jonathan lui a répondit qu’effectivement, il s’agissait bien d’une inscription en hébreu. Ensuite, d'un air moqueur, il lui demanda s'il était « Juif »? Bien que mort de peur, Jonathan regarda droit dans les yeux de son agresseur, lui répondit alors : « Oui, je suis Juif !!! » Au même moment, l'homme tenant Jonathan par derrière commence à vociférer des insultes: ... « Il faut le planter », « Israël nous appartient », « Vous êtes tous des rats », « Vous êtes tous des vermines », « votre sang mérite de couler »...!!! Les deux agresseurs parlaient aussi entre eux en arabe. Comme Jonathan ne pleurait pas, ne suppliait pas, ne leur faisait voir aucun signe de peur, l'un des agresseurs cagoulé, sortit de sa poche un couteau de cuisine puis lui entailla une première fois sa gorge! Il s'approcha puis dit : « Ce n'est pas assez profond, j'vais continuer à le taillader jusqu'a c'que je vois son sang couler !» Il y est allé d'un deuxième coup de couteau, puis d'un troisième... Le quatrième coup de couteau fit énormément saigner Jonathan !!!
Commençant à perdre conscience, l'homme le tenant par derrière le relâcha et alors qu'il gisait à quatre pattes sur le sol, l'homme cagoulé lui mit un énorme coup de pied sur la tête qui occasionna à Jonathan un traumatisme Crânien!!! Les Médecins, qui ont à ONZE REPRISES suturé les plaies de Jonathan, ont diagnostiqué : « A un seul petit millimètre, le quatrième coup de couteau aurait donné la mort à Jonathan puisque dans la carotide ! » !!!!!
Le Ministre de L'intérieur, Michèle Alliot-Marie s'est elle-même rendue prés de Jonathan vers minuit pour Juger de son état physique & Psychologique... Elle a indiqué à la presse que cette agression était « d’innommable » !!!
Aujourd'hui, physiquement affaibli et surtout psychologiquement très Affecté, Jonathan ne dort plus, il a peur out et a beaucoup de mal à s'en remettre...
Photo : D.R.

11 septembre, 2009

Mes cousins BENDER, enfants de la soeur de mon père: Gita Goldstein, pris à L'UGIF SECRETAN





Mina est la seule survivante des quatre enfants BENDER, tous nés à Paris, qui étaient au centre UGIF-Secrétan . Jacques est né le 28 Juillet, 1932; Dora le 29 Juillet, 1935, et Jean, le 22 Mars, 1940. tous les trois ont été déportés CONVOI N° 77/ convoy 77., le 31 juillet 1944..
Leur père,Icek Haim Bender juif polonais avait été arrêté en 1941, il est resté jusqu'en 1942, au camp de Pithiviers d'où il est parti a été gazé à Auschwitz, à son arrivée
14/05/1941
Première rafle de Juifs effectuée par la Police parisienne : 3 700 Juifs polonais, tchèques et autrichiens sont convoqués par un « billet vert » pour « examen de situation », arrêtés par la police parisienne et internés à Pithiviers et Beaune-la Rolande, des camps de transit dans le Loiret.

Je vois ma cousine Mina de temps en temps, et je l'ai au téléphone régulièrement
Elle est âgée de 79 ans




FRENCH CHILDREN OF THE HOLOCAUST FRANÇAISE DES ENFANTS DE LA SHOAH
A memorial Un mémorial
Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld

Page Précédente Back Retour Page 1617 Page 1617

31 août, 2009

Réponse de CARREFOUR AU BNVCA

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Le BNVCA a reçu la réponse que le rayon cacher n'était pas rentable et c'était le rayon où il y avait le plus de casse, le bureau a déposé plainte contre inconnus pour les dégradations de ce rayon qui a motivé son retrait, ce qui empêche les membres de la communauté juive d'acheter cacher dans ce magasin.

26 août, 2009

Grossière erreur, une photo de la famille de Michelle Goldstein en illustration d'un article sur les Roms ! - Quoi de neuf ?

Grossière erreur, une photo de la famille de Michelle Goldstein en illustration d'un article sur les Roms ! - Quoi de neuf ?



La suite:
Chère madame,

En haut de mon blog, il y a ceci:
Cliquez sur les titres des sujets pour voir où j’ai emprunté les articles
Ce blog JUIF reprend des articles trouvés sur INTERNET concernant la SHOAH et l’antisémitisme
J’y parle aussi des recherches sur ma famille

Avant-hier, j’ai fait un copié/collé d’un article du CRIF
Sandrine a réagi:
Le 11 octobre 2009 14:07, sandrine a écrit :

sandrine a ajouté un nouveau commentaire sur votre message “Lorsque qu’une tentative de vol vire à l’agression…” :

Chère Michèle
Je suis ravie de voir que vous reprenez les article de la newsletter du CRIF sur votre Blog. Il faudrait cependant que vous puissiez mettre en fin d’article, le lien vers le site du CRIF.
Merci d’avance,
Sandrine Bendavid
redactrice de la lettre d’information nationale du CRIF
sandrinebendavid@orange.fr

Publier ce commentaire.

Refuser ce commentaire.

Modérer les commentaires relatifs à ce blog.

Et à mon tour:

Je voudrais aussi lorsque vous prenez une photo de ma famille juive d’europe Centrale pour illustrer des gitans, que vous me répondiez, que vous vous excusiez!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
De plus, je vous signale que, si vous cliquez sur le titre, vous vous retrouvez sur l’article sur votre site!!!!!
Je ne garde les articles que 2 jours, ensuite: poubelle!!!

Regardez ICI
http://michelle-goldstein.blogspot.com/search/label/CRIF

Cordialement,
Sandrine
J'ai retiré la photographie du site et je vous présente mes plus sincères excuses. Je ne pourrais malheureusement pas faire un article sur "ma tromperie et mon mensonge", mais je suis vraiment désolée si je vous ai offensée.
Bien sincèrement,
Sandrine

Chère madame,

Je suis désolée pour mon erreur, je n’avais pas vu l’information indiquant de cliquer sur les titres. En ce qui concerne la photographie de votre famille, je l’ai sans doute utilisée suite à une recherche d’image google et sans savoir qu’il y avait un copyright - propriétaire. De plus je n’ai pas reçu la demande dont monsieur Rozenbaum parle. Je serai quoi qu’il en soit ravie de réparer mon erreur de quelque manière que ce soit. Sachez que je n’ai à aucun moment cherché à blesser ni abuser de qui que ce soit.

Cordialement,
Sandrine

Ma réponse:

Pourquoi avez vous mis une photo ma famille juive pour illustrer une famille ROM?????
J’exige de vraies excuses!
J’exige que vous retiriez cette photo de votre site
Ce n’est pas pour un copyright, mais pour votre mensonge, votre tromperie!!!!
J’exige que vous fassiez un article sur ce sujet!
C’est tout
Si vous n’en n’êtes pas capable, vous devrez en avoir honte!


J’ai retiré la photographie du site et je vous présente mes plus sincères excuses. Je ne pourrais malheureusement pas faire un article sur “ma tromperie et mon mensonge”, mais je suis vraiment désolée si je vous ai offensée.

Bien sincèrement,
Sandrine

Et moi:

Vous m’avez profondément blessée, vous m’avez fait beaucoup de mal!
Vous n’êtes pas capable d’écrire un article, en vous excusant
Vous manquez de courage
La moindre des choses eut été de corriger votre énorme bêtise
Le CRIF à qui beaucoup de monde a écrit à ce sujet n’a répondu à personne.
Ils nous ont méprisés,et vous faites de même.
Vous me dégoutez


Publié ce jour dans la newsletter du CRIF

Photographie de la famille de madame Michelle Goldstein

La photo qui illustrait l’article du 26 août 2009 intitulé « Cérémonie du souvenir aux victimes roms de la Shoah à Hodonín », n’était pas une photo de Roms, mais une photo de la famille de madame Michelle Goldstein, qui a été utilisée malencontreusement et sans son accord préalable. Cette photo a été enlevée et nous nous excusons de cette déplorable erreur.


FAUT IL CROIRE CE QUE VOUS MONTRE LE CRIF?

Aujourd'hui, j'ai eu la mauvaise surprise de voir cette photo qui représente mes parents avec mes sœurs et frères qui étaient déjà nés en 1945.
Mon père est juif polonais et ma mère juive lituanienne,.
Par quel miracle cette photo prise sur mon blog est elle devenue une photo de roms?
Je n'ai rien contre les roms,mais j'aime la vérité
Je demande une rectification et des excuses du CRIF pour cette bavure!

C'est bien le CRIF qui a pris la photo sur mon blog, la preuve: ici: http://www.radio.cz/fr/article/119608

Revue de presse
Cérémonie du souvenir aux victimes roms de la Shoah à Hodonín
26/08/09

imprimer cet articleenvoyer à un ami

- - Thème: Shoah


En hommage aux Roms déportés il y a 66 ans, le 21 août 1943, dans les camps d’extermination d’Auschwitz et de Buchenwald, une cérémonie du souvenir a eu lieu de dimanche 23 août, à Hodonín près de Kunštát. C’est là que se trouvait pendant la Deuxième Guerre mondiale un camp d’internement pour Roms essentiellement de Moravie, puisque ceux de Bohême étaient internés dans un autre camp, à Lety près de Písek. Entre août 1942 et décembre 1943, environ 1 400 Roms étaient internés dans le camp de Hodonín-Kunštát. Plus de 200 d’entre eux sont décédés sur place des suites de maladies, d’épuisement et de mauvais traitements, les autres ont été déportés vers des camps d’extermination.
La cérémonie annuelle organisée par le Musée de la culture rom de Brno s’est déroulée cette année pour la première fois sur les mêmes lieux où se trouvait le camp et dont il subsiste aujourd’hui un baraquement d’origine et un petit cimetière où les Roms étaient enterrés dans des fosses communes. Un dixième seulement des Roms a survécu à l’holocauste. Près de 90% des Roms et des Sinti d’origine tchèque ont disparu pendant cette période.
Photo : D.R.
Source : Radio Prague


Piquée ici: http://michelle-goldstein.blogspot.com/2008/01/photos-de-la-famille.html

Strip-tease - Programme.TV - Mercredi 26 août 2009

Strip-tease - Programme.TV - Mercredi 26 août 2009

15 août, 2009

JewishVilkaviskis

JewishVilkaviskis

http://www.jewishvilkaviskis.org/Sara%20Gaskel.html

La famille de mon grand-père maternel: Zelman Malakovski vient de Wolkowysk ou Vilkaviskis, plusieurs noms sont possible
Son père Moïse et sa mère Etka aussi

28 juillet, 2009

Plus de produits israéliens dans l'hypermarché CARREFOUR CHÂTEAUROUX

Hier, je suis allée faire des emplettes à l'hypermarché CARREFOUR de Châteauroux (36500).
Comme d'habitude, j'avais l'intention d'acheter quelques produits israéliens.
Quelle ne fut ma stupeur de voir qu'il n'y avait plus un seul produit israélien dans le magasin.

Si vous voulez une explication, vous pouvez vous adresser par téléphone à ce magasin:
02 54 60 33 33

Vous pouvez aussi vous adresser au journal local: La Nouvelle République du centre-ouest à Châteauroux:
nr.chateauroux@nrco.fr

21 juillet, 2009

Ils Étaient Français

Ils étaient français

Michelle Goldstein, de Vendœuvres, revient sur le Roulataclès intitulé « Ne jamais oublier », paru ce vendredi. « Les policiers qui ont arrêté ma famille étaient français. Les gardiens qui les ont gardés à Drancy étaient français. Les trains et leurs conducteurs qui les ont emmenés à Auschwitz étaient français. »

05 juillet, 2009

Jewish Lodz Cemetery

Jewish Lodz Cemetery

Goldsztajn, cimetière de Lodz

220 Goldsztajn Abram I

221 Goldsztajn Ajzyk

222 Goldsztajn Chil Majer

223 Goldsztajn Hersz

224 Goldsztajn Jakub Szapsa

225 Goldsztajn Lajb

226 Goldsztajn Szmul

227 Goldsztajn Szulim

213 Goldsztajn Bajla

214 Goldsztajn Chaja

215 Goldsztajn Kajla

216 Goldsztajn Liba

217 Goldsztajn Nechuma

219 Goldsztajn Rywka

220 Goldsztajn Tauba

221 Goldsztajn Tauba

222 Goldsztajn Zelda

21 avril, 2009

Toute ma famille du côté de mon Grand-père ( Malakovski) maternel a été exterminée par balles

Vilkaviskis, Lituanie

Les juifs vivent dans la ville lituanienne de Vilkaviskis (Vilkovishk), sur la frontière allemande, depuis le XIVè siècle. La communauté compte 4.417 Juifs en 1856 (834 chrétiens), 3.480 en 1897 (60% de la population totale), 3.206 en 1923 (44%) et 3.609 en 1939 (45%). La communauté de Vilkaviskis a une vie sociale et culturelle juive très active. Début 1939, la communauté juive accueille 300 juifs polonais expulsés de Suwalki par Hitler. Avec l'annexion de la Lithuanie par l'Union Soviétique en juin 1940, la vie religieuse, culturelle, politique et économique est sérieusement entravée par le système communiste. Cinq familles et deux célibataires sont été exilés en Sibérie.
À l'aube le 22 juin 1941, Vilkovishk est bombardé par la Luftwaffe ; le centre de la ville est ruiné, et la plupart des maisons juives dont la vieille synagogue est incendiée. C'était le commencement de l'invasion allemande de l'URSS. La plupart des juifs qui s'étaient sauvés de la ville bombardée retournée et serrée ensemble dans les maisons intactes restantes.
L'armée allemande entre dans Vilkovishk le premier jour de l'invasion ; les nationalistes lithuaniens commencent immédiatement leurs exactions contre les Juifs, pillent les maisons et guident les Allemands, intensifiant le pillage. Le 24 juin 1941, tous les hommes juifs sont convoqués place du marché, sont répartis en groupe de travail et doivent déblayer les ruines, rassembler les soldats russes tués et les enterrer, et remettre la ville en état. D’autres sont envoyés travailler dans les fermes nationalisées. Comme Vilkovishk est situé à moins de 25 kilomètres de la frontière allemande, le destin des Juifs est confié à la Gestapo de Tilsit, qui a ordre de nettoyer le secteur des Juifs et des communistes. Immédiatement, les Juifs sont opbligés de porter l’étoile de David.
Une nuit de début juillet, tous les hommes valides sont rassemblés par la police lituanienne aux ordres de la Gestapo, et emmenés hors de la ville dans le séminaire catholique où ils sont battus et maltraités ; 3 d’entre eux, qui tentent de fuir, sont tués. Au bout d’une semaine, ils sont transférés dans des baraques de l’armée hors de la ville, baraques ceintes de barbelés, et l’endroit est proclamé ghetto. Un « Judenrat » de 4 juifs est désigné, et le 27 juillet, le ghetto est cerné par des policiers lituaniens. Pour éviter la panique et empêcher les tentatives d’évasions, les gardes calment les Juifs en leur disant qu’il ne leur arriverait rien. Le commandant le la garde réquisitionne 250 hommes, les équipe de pelles, les mène sur le terrain d’entraînement et leur ordonne de creuser des tranchées devant servir à installer en terre des réservoirs d’huile. En soirée, les hommes sont renvoyés au ghetto. Le jour suivant, 28 juillet 1941, 800 hommes, y compris 65 communistes non-Juifs sont rasemblés dans la cour et obligés de se dévêtir. Amenés aux fosses, ils sont exécutés par balle et ensevelis. En ville, auprès des femmes, la rumeur est répandue que les hommes ont été transférés sur divers chantiers. Le commandant de la ville apaise les craintes, et recueille de l’argent et de objets de valeur pour sois-disant le faire parvenir aux hommes…
Le 1 août, toutes les femmes, les enfants et les personnes âgées sont rassemblés et transférés dans les baraques. Chaque personne a le droit d’emporter 25kg de bagages et 250 roubles. Immédiatement, et malgré que le terrain d’exercice ait été nivelé, les femmes découvrent les tranchées, au nombre de trois, dont l’une est vide. Les gardes les empêchent d’approcher. Le 24 septembre, selon le même rituel, les femmes et les enfants sont exécutés à leur tour. Bon nombre parvient à s’échapper, mais toutes seront rattrapées et abattues. Seules deux sœurs sont sauvées par une femme lituanienne qui les cache dans un petit village à 9km de Vilkaviskis.
Selon des données soviétiques officielles, 3.056 personnes ont été assassinées à Vilkovishk par les Allemands et leurs auxiliaires entre juin et septembre 1941.

28 mars, 2009

La charge de Jacques Chirac contre les négationnistes

Sophie de Ravinel
27/03/2009 | Mise à jour : 21:18
| Commentaires 1 | Ajouter à ma sélection
Jacques Chirac a participé, vendredi à l'Unesco avec Simone Veil, au lancement du projet Aladin, initié par la Fondation de la mémoire de la Shoah. Crédit photo : François Bouchon / Le Figaro.
Jacques Chirac a participé, vendredi à l'Unesco avec Simone Veil, au lancement du projet Aladin, initié par la Fondation de la mémoire de la Shoah. Crédit photo : François Bouchon / Le Figaro. Crédits photo : Le Figaro

L'ancien président de la République prône l'enseignement de la Shoah dans les pays arabes.

«Le drame de la Shoah interdit l'oubli. Il impose la pudeur. Il fait exploser la colère au cœur de chaque homme de bonne volonté, lorsque la Shoah est contestée.» Silencieux depuis plusieurs mois, Jacques Chirac a choisi de s'exprimer sur un thème qui avait déjà marqué sa présidence. Vendredi, à l'Unesco, l'ancien chef de l'État a apporté un soutien appuyé au projet Aladin initié par la Fondation de la mémoire de la Shoah. Un projet destiné à lutter contre le négationnisme, en particulier dans les pays arabes.

Jacques Chirac a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas de vouloir « aire porter aux pays musulmans une culpabilité qui n'est pas la leur». Il a cependant souligné l'importance de «faire connaître la Shoah, pour la faire sortir du silence que l'on a fabriqué autour d'elle, dans beaucoup de pays». Pour lui, les raisons de ce silence sont simples : «Évoquer la Shoah risquait de susciter dans ces pays un sentiment de sympathie pour les Juifs et l'existence d'Israël. Alors, a-t-il dit, on l'a cachée.»

L'ancien président s'est inquiété du fait que «les conflits incessants du Proche-Orient servent aujourd'hui de prétexte à une nouvelle haine d'Israël. Elle est en train de devenir une nouvelle haine des Juifs ; cette haine se répand», a-t-il observé. Elle peut être le débutd'un nouveau cauchemar. Chirac insiste : «Il n'y aura pas de paix au Proche-Orient tant qu'il n'y aura pas de reconnaissance et acceptation de l'État d'Israël.» Et ajoute : «Mais il n'y aura pas reconnaissance mutuelle réelle sans assentiment des peuples (…) sans une compréhension plus intime.»

Celui qui avait reconnu la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs de France, dans son discours du Vél'd'Hiv, en juillet 1995, estime que ce projet Aladin s'inscrit dans le cadre du combat qu'il mène à la tête de sa propre Fondation pour le dialogue entre les cultures. Ce projet, sur son site Internet, propose un contenu pédagogique en plusieurs langues, dont le turc, l'arabe ou le farsi, sur l'histoire de la Shoah et celle du judaïsme. Il est soutenu par plus de 200 personnalités arabo-musulmanes.

« Les falsifications de l'histoire »

Mais Jacques Chirac ne s'est pas seulement adressé à cette partie du monde, soulignant, dans son intervention, que «nul pays, nulle culture ne sont immunisées contre la tentation du génocide». Il a par ailleurs souligné, une nouvelle fois, que «nous ne devons jamais accepter comme démocratiques les partis qui propagent la haine». «L'accord trouvé entre libéraux, démocrates chrétiens, socialistes et communistes dans l'après-guerre pour rejeter les partis de la haine doit être considéré comme un acquis définitif de la démocratie européenne», a-t-il ajouté. Une allusion claire aux propos tenus par Jean-Marie Le Pen, mercredi, dans l'hémicycle du Parlement de Strasbourg. Le président du Front national avait réaffirmé qu'il considérait les chambres à gaz comme «un détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale».

Depuis son départ de l'Élysée, Jacques Chirac, en tête des personnalités politiques dans le baromètre Ifop/Paris Match, s'en tient à des interventions peu nombreuses et exclusivement consacrées aux grands enjeux mondiaux, comme son discours sur l'accès à l'eau au Proche-Orient.

De son côté, dans un message lu par la garde des Sceaux et maire du VIIe arrondissement de Paris, Rachida Dati, le président Sarkozy n'a pas évoqué Jean-Marie Le Pen mais fait allusion aux propos négationnistes tenus par l'évêque catholique intégriste Richard Williamson. Des déclarations qu'il a jugées «indignes, d'autant plus honteuses et condamnables, qu'elles émanent d'un homme de foi». Des déclarations qui rappellent aussi «l'urgence d'agir contre les falsifications de l'histoire».

«Toutes» les falsifications , a souligné Abdoulaye Wade, président du Sénégal et président de l'Organisation de la conférence islamique, pour qui le négationnisme ne doit pas occulter d'autres formes «d'oubli du passé ou de dénaturation des faits», relatifs, en particulier, à la colonisation.

18 mars, 2009

Oncle Joseph raconte Drancy et la guerre


Photo d'oncle Joseph juste après la guerre, avec la médaille de la résistance

Mon oncle Joseph Goldstein est le dernier de la fratrie, mon père est l'aîné (de 14 enfants)

11 février, 2009

Alain Goldstein au Casino de Paris




Alain Goldstein
Alain Goldstein au casino de Paris
3 et 4 mars à 20h30
en 1ère partie de Michel Jonasz

Michel Jonasz invite Alain Goldstein au Casino de Paris les 3 & 4 mars

Écrit par Kamar Michelle
11-02-2009
Ami de toujours et partenaire musical de Michel Jonasz, Alain Goldstein revient sur scène en première partie de celui dont il a été le premier compositeur.


En première partie de Michel Jonasz les 3 et 4 mars 2009, Alain Goldstein interprètera 6 titres de son dernier album « Ainsi va la Vie » sorti en 2008 et « Mémoire » chanson incontournable de son précédent album .
Ambiance intimiste, feutrée et réaliste pour cet artiste qui chante ses racines, ses rêves et ses passions avec une justesse bouleversante de sincérité.
Alain Goldstein sera accompagné sur scène de Laurent Roubach à la guitare et de Jean-Philippe Audin au violoncelle.

Dès l’adolescence démarre la fraternité musicale entre Michel Jonasz et Alain Goldstein. Ils créent ensemble le groupe « King Set », se produisent régulièrement sur toutes les scènes de l’ époque dont le mythique Golf Drouot…
Alain compose pour Michel et signe la plupart de ses premiers titres.
Une véritable fusion musicale naît alors puisque tous deux collaborent à la composition et à l’écriture pour de grands noms de la chanson française tels que Françoise Hardy, Gérard Lenorman, Glbert Montagné…

Alain Goldstein réalise ses propres œuvres, quatre albums dont le dernier « ainsi va la vie… » .Auteur compositeur au talent reconnu, il a collaboré avec de nombreux grands artistes tels que : Henri Salvador, Michel Delpech, Daniel Lévi, Johnny Hallyday, et bien d’autres.
www.alain-goldstein.com
www.myspace.com/alaingoldstein


Jonasz invite Goldstein !

RV au Casino de Paris les 3 & 4 mars
Le 17 février au Théâtre de Val de Reuil (27)
Le 13 février au Théâtre de Coulommiers (77)


Contact Presse : Michelle Kamar
Tél : 06 09 24 42 42
E-mail : michka75@noos.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir





Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Kamar Michelle
Attachée de Presse


michka75@noos.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
http://


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 73JYWNWH



http://www.myspace.com/alaingoldstein





04 février, 2009

Les adresses de mon père Isaac GOLDSTEIN à Paris

Mon père est arrivé en France, à Paris, en 1923
Il avait 17 ans
Il a vécu d'abord avec ses parents et ses frères et sœurs:
À l'asile israélite : 16 rue Lamarcq: Paris 18è
Puis: 14 rue du figuier: Paris 4è
Puis: en 1925: à la fondation Halphen (HLM pour les juifs pauvres ahant une nombreuse famille): 10-12 rue des Deux-Ponts: Paris 4è
Lorsqu'il s'est marié: en 1929: 40 rue des amandiers, Paris 20è
Et pour terminer: 4 boulevard Ney: Paris 18è

17 janvier, 2009

Ma famille sur le mur des noms à YadVashem en Israël

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Ma famille sur le mur des noms à YadVashem en Israël


J'ai envoyé 8 feuilles de témoignages pour des inscriptions des membres de ma famille proche gazés à Auschwitz
J'ai accusé réception aujourd'hui de cette lettre
À présent, leur mémoire sera préservée pour toujours sur le mur des noms à Yad Vashem en Israël

10 janvier, 2009

Que vient faire ce commentaire déplacé sur mon blog - Windows Live: sur la protection des animaux??



09/01/2009

Que vient faire ce commentaire déplacé sur mon blogsur la protection des animaux?

Un chasseur confond tout


Je ne comprends pas ce que cela a à faire sur mon blog:
voir son commentaire:
http://berry-aspas.spaces.live.com/blog/cns!B16A79AF69A1A06C!12265.entry


Les chasseurs ne doivent plus tirer certains oiseaux

Image de HEURTIN Christophe

Dommage qu'il ne fasse pas plus froid en palestine.

J'essaie de comprendre

Mais en vain....

Quel rapport avec ce blog?

Toujours la même confusion mentale de ce chasseur
Mais que viennent faire les Israéliens sur un blog sur la protection des animaux?
Je ne comprends pas
Si cet obsédé veut aller faire caca sur un blog qui parle des israéliens, libre à lui, mais pourquoi ici?
Quel est le rapport?
Il y a des milliers de blogs
Pourquoi vient il faire ses besoins nauséabonds sur le mien?
Il y a 1 minute | Supprime
HEURTIN Christophea écrit :
Ce chasseur a écrit cela parce que certes, il est souhaitable de suspendre la chasse de certaines espèces pendant les périodes de grands froids, mais ce problème, même s'il vous obsède, est epsilon par rapport à d'autres sujets d'importance capitale, dont notamment le massacre actuel des palestiniens, les gens qui crèvent de froid dans les rues...
A côté de la rubrique "les chasseurs sont des tueurs", vous pourriez par exemple créer une rubrique "les israéliens sont des tueurs"

Rétroliens (0)

L'URL de rétrolien de ce billet est :
http://berry-aspas.spaces.live.com/blog/cns!B16A79AF69A1A06C!12278.trak
Blogs Web qui font référence à ce billet