Affichage des articles dont le libellé est Isaac Goldstein. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Isaac Goldstein. Afficher tous les articles

30 mai, 2010

Dernières recherches sur la famille

Arrière grands-parents paternels:Mosek Jakub Goldsztajn et Golda Jaskula. Mariage en 1975 à Lask (Pologne)
Arrière-arrière grand-père:
Hénoch Lebowicz 1817/1839, marié 1839 à Faygi Milewski:1819/1900
Leur fils: Icer Ber Lejbowicz:1849/1904 marié à Gitla Cymber
Leur fille :Jochwet Lejbowicz née 14/8/1885 à Lodz
Mariée à Szmul GOLDSZTAJN né à Lodz,15/11/1890 : Samuel GOLDSTEIN
Leur fils: Mon père: Isaac Goldstein: née le 14/07/1906 à Lodz

Grand-père maternel Zelman Malakovski?/Menakovski né
7/09/1883 à Wolkowysk,Pologne.Grand-mère Beila SCHWARTZ née en 1886 à Wlodowa,Lituanie

26 août, 2009

FAUT IL CROIRE CE QUE VOUS MONTRE LE CRIF?

Aujourd'hui, j'ai eu la mauvaise surprise de voir cette photo qui représente mes parents avec mes sœurs et frères qui étaient déjà nés en 1945.
Mon père est juif polonais et ma mère juive lituanienne,.
Par quel miracle cette photo prise sur mon blog est elle devenue une photo de roms?
Je n'ai rien contre les roms,mais j'aime la vérité
Je demande une rectification et des excuses du CRIF pour cette bavure!

C'est bien le CRIF qui a pris la photo sur mon blog, la preuve: ici: http://www.radio.cz/fr/article/119608

Revue de presse
Cérémonie du souvenir aux victimes roms de la Shoah à Hodonín
26/08/09

imprimer cet articleenvoyer à un ami

- - Thème: Shoah


En hommage aux Roms déportés il y a 66 ans, le 21 août 1943, dans les camps d’extermination d’Auschwitz et de Buchenwald, une cérémonie du souvenir a eu lieu de dimanche 23 août, à Hodonín près de Kunštát. C’est là que se trouvait pendant la Deuxième Guerre mondiale un camp d’internement pour Roms essentiellement de Moravie, puisque ceux de Bohême étaient internés dans un autre camp, à Lety près de Písek. Entre août 1942 et décembre 1943, environ 1 400 Roms étaient internés dans le camp de Hodonín-Kunštát. Plus de 200 d’entre eux sont décédés sur place des suites de maladies, d’épuisement et de mauvais traitements, les autres ont été déportés vers des camps d’extermination.
La cérémonie annuelle organisée par le Musée de la culture rom de Brno s’est déroulée cette année pour la première fois sur les mêmes lieux où se trouvait le camp et dont il subsiste aujourd’hui un baraquement d’origine et un petit cimetière où les Roms étaient enterrés dans des fosses communes. Un dixième seulement des Roms a survécu à l’holocauste. Près de 90% des Roms et des Sinti d’origine tchèque ont disparu pendant cette période.
Photo : D.R.
Source : Radio Prague


Piquée ici: http://michelle-goldstein.blogspot.com/2008/01/photos-de-la-famille.html

04 février, 2009

Les adresses de mon père Isaac GOLDSTEIN à Paris

Mon père est arrivé en France, à Paris, en 1923
Il avait 17 ans
Il a vécu d'abord avec ses parents et ses frères et sœurs:
À l'asile israélite : 16 rue Lamarcq: Paris 18è
Puis: 14 rue du figuier: Paris 4è
Puis: en 1925: à la fondation Halphen (HLM pour les juifs pauvres ahant une nombreuse famille): 10-12 rue des Deux-Ponts: Paris 4è
Lorsqu'il s'est marié: en 1929: 40 rue des amandiers, Paris 20è
Et pour terminer: 4 boulevard Ney: Paris 18è

26 octobre, 2008

Histoire de ma cousine MINA BENDER pendant la SHOAH



Jacques et Mina BENDER

Dans le livre de Serge KLARSFELD "Le Mémorial des enfants juifs déportés de France" Tome 4
LA SHOAH EN FRANCE
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Feuille de déportation de Josek Haïm BENDER


Histoire de ma cousine MINA BENDER pendant la SHOAH
Mina est née le 28/06/1930 à Paris 12è
Elle est la fille de Gita (dite Ida) née GOLDSTEIN , sour de mon père Isaac GOLDSTEIN


Son père JOSEK HAIM BENDER de nationalité polonaise a été arrêté LE 14/5/1941
Et interné le 24/06/1941 à PITHIVIERS
Est inscrit(e) sur le Mur des Noms en tant que Chaïm BENDER né(e) le 30/01/1901 à LOWIC, déporté(e) par le convoi n° 04 au départ de Pithiviers le 25/06/1942.
De profession Repasseur.
Habitait au 10, rue des Deux Ponts dans le 4ème arrondissement à PARIS. (France)
Né le 30/01/1901 à Lowicz (Pologne)
Convoi du : 25/06/1942
Au départ de : Pithiviers (45)
A destination de : Auschwitz (Pologne)
Date du décès : 30/06/1942
Lieu du décès : Auschwitz (Pologne)
Source : J.O.R.F. n° 218 du 20/09/2007
Référence n° : D-42985

MINA BENDER a été portée disparue pendant 40 ans
A porté l’étoile jaune
Pas de scolarité pendant la guerre
So père et ses 3 frères et sœurs ont été gazés à AUSCHWITZ

Jacques BENDER Est inscrit(e) sur le Mur des Noms en tant que Jacques BENDER né(e) le 28/07/1932 à PARIS4è ,déporté(e) par le convoi n° 77 au départ de Drancy le 31/07/1944: il avait 12 ans
Dora BENDER né(e) le 29/07/1936 à PARIS14è Déporté(e) à Auschwitz par le convoi n° 77 au départ de Drancy le 31/07/1944: elle avait 8 ans
Est inscrit(e) sur le Mur des Noms en tant que Dora BENDER né(e) le 29/07/1936 à PARIS, Jean BENDER né(e) le 22/03/1940 à PARIS.14èEst inscrit(e) sur le Mur des Noms en tant que Jean BENDER né(e) le 22/03/1940 à PARIS, déporté(e) par le convoi n° 77 au départ de Drancy le 31/07/1944.: il avait4 ans

MINA BENDER a été maltraitée par la gestapo

Les 4 enfants ont été placés dans les centres de l’UGIF entre 1942 ET 1944
Au centre LAMARCK puis évacués lors du bombardement de nuit vers le CENTRE SECRETAN
Les enfants étaient évacués par petits groupes dans les fermes à la campagne.
Les plus grands sont partis en premier
MINA BENDER est partie 2 semaines avant la rafle de juillet 44dans une ferme à Montereau, en Seine et Marne
Ses 3 frères et sœurs devaient la rejoindre et ne pas dire qu’ils la connaissaient ni qu’ils étaient juifs
MINA est tombée malade et a été évacuée vers le sanatorium de Feneyrols les Bains
Au centre LAMARCQ MINA BENDER a eu à s’occuper des internés de l’Île de Ré
Elle a soigné MAITRE THEODORE VALENSI

05 juillet, 2008

Mon Oncle Joseph Goldstein


Cliquez sur les photos de mon oncle Joseph , enfant, adolescent et jeune adulte












Le 25 juin, je suis partie dans le midi de la France, pour rencontrer mon oncle Joseph Goldstein, le plus jeune frère de mon père Mon père: Isaac Goldstein est l'ainé des 14 enfants, Joseph est le plus jeune C'est bien sûr, avec une énorme émotion que je l'ai revu avec ma tante Esther, son épouse La dernière fois que je les ai vus, c'est à l'enterrement de mon père, en 1992 Je n'avais pratiquement pas de contact avec la famille de mon père Alors, là, je me suis rattrapée J'ai passé un séjour extraordinaire, fait d'amour et de nostalgie Nous avons fouillé dans les photos, je les ai scannées et elles sont sur le blog maintenant
J'ai ,bien sûr, pris des photos aussi

Marie Goldstein , ma cousine

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Ma cousine Marie (Marianne) Goldstein a échappé aux rafles qui emmenèrent son père ,Wolf Goldstein, frère de mon père: Isaac Goldstein sa mère et ses frères vers Auschwitz
Elle s'est mariée avec Yoeliz Levinas a eu une fille qu'elle a prénommée comme sa mère: Sonia
Seul , son père est revenu
Ses 2 petits frères: Bernard: 13 ans et Daniel: 5ans ont été gazés avec leur mère: Sonia (Sossia) Smilianski

Bernard, son petit frère gazé à Auschwitz, le 5 aout 1944
Dernier convoi N° 77
Parti de Drancy le 31 juillet 1944

Ma tante Tauba (Thérèse) GOLDSTEIN gazée à Auschwitz, le 5 aout 1944



Ma tante Tauba, sœur de mon père Isaac Goldstein (Thérèse) GOLDSTEIN gazée à Auschwitz, le 5 aout 1944 à l'âge de 24 ans

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Photo d'enfants pendant la Shoah, le 17 aout 1942



Cliquez sur les photos pour les agrandir


En 1942, des enfants juifs portant l'étoile (pour les plus de 6 ans)  se font photographiés dans l'école de filles près de la rue de deux-ponts (4è):
Ils seront déportés et gazés à Auschwitz

Sur le verso de cette photo, une de mes tantes a écrit ce mot
Parmi les enfants qui ont signé, il y a les frères et sœur de Dora Bender
Dora Bender est morte à Auschwitz, à l'âge de 8 ans, ainsi que ses 2 frères Jean âgé de 4 ans et Jacques de 12 ans
Leur père : Josek Haïm Bender avait été déporté en 1942 et gazé aussi à son arrivée à Auschwitz



Dora Bender, pendant ses vacances, j'ai pris cette photo sur la grande, en 1942, elle avait 6 ans
Dora Bender était ma cousine, elle est morte à 8 ans, le 5 aout 1944
Arrivée par le dernier convoi: N° 77 parti de Drancy le 31 juillet 1944
Parmi le fratrie, seule Mina Bender, l'ainée a survécu, avec sa mère: Gita(Ida) née Goldstein, sœur de mon père Isaac Goldstein

22 mai, 2008

J'ai retrouvé ma cousine Mina Bender


Mina est à gauche
J'ai retrouvé ma cousine Mina Bender
Voir ICI

Mina BENDER est la fille ainée de ma tant Gitla GOLDSTEIN, sœur de mon père Isaac GOLDSTEIN
Son père:
Josek Haïm, BENDER a été déporté et a été gazé en 1943
Ses 3 frères et sœurs , âgés de 4 à 12 ans,ont été gazés le 5 aout 1944, en compagnie de leurs 2 cousins, de la mère de ces cousins et d'une tante, sœur de mon père: Tauba (Thérèse) Goldstein
Ils étaient 7 , ce jour là, à avoir été gazés ensemble
Voici leurs noms:
Sossia (Sonia) GOLDSTEIN née SMILIANSKY(épouse de mon oncle Wolf et mère des enfants Goldstein)
Tauba (Thérèse) GOLDSTEIN (24 ans)(sœur de mon père)
Bernard GOLDSTEIN (14 ans)
Daniel GOLDSTEIN (5 ans)
Jacques BENDER (12 ans)
Dora BENDER (8 ans)
Jean BENDER ( 4ans)
Mon oncle, Wolf, le père de ses cousins, et frère de mon père est le seul survivant, il n'a pas été gazé, il a été sélectionné pour le travail.
J'ai demandé un extrait d'acte de naissance de Mina à la mairie de sa naissance, puis, avec son nom, j'ai cherché (merci FRANCE TELECOM), et trouvé
Lorsque je l'ai appelée, j'étais en larmes, je n'arrivais pas à reprendre mon souffle
.
Comme beaucoup de familles de déportés, elle espérait qu'un de ses frères ou sœur serait revenu de l'enfer.
NON, les nazis n'ont pas épargné les enfants, ils les ont gazés à leur arrivée.
Un de mes oncles, déporté en 1943: Elieser GOLDSTEIN était obligé d'accompagner au violon les déportés lorsqu'ils entraient dans la chambre à gaz.Il est revenu de l'enfer et a raconté avoir vu sa famille entrer dans la chambre à gaz.
Ce jour là, il a joué avec une mitraillette dans le dos!
Je voudrais dire aux négationnistes, que, s'il n'y a pas les noms des personnes gazées, il y a eu des témoins!

06 avril, 2008

MARIAGE GOLDSTEIN ET MENAKOVSKI

Le certificat de mariage de mes parents: Isaac Goldstein et Ida Menakovski
Nous apprend:
Ils se sont mariés le 19 octobre 1929 à la mairie du 4è arrondissement de Paris
Mon père: Isaac Goldstein, tailleur, né à Lodz (Pologne), ainsi qu'il en résulte d'un acte de notoriété (pas d'acte de naissance)
Né le 14 juillet 1907 (22ans)
Domicilié 10-12 rue des Deux-Ponts, fils de Samuel Goldstein, tailleur et de Jochwet Leibovicz, son épouse, sans profession
Ma mère: Ida Menakovski, monteuse en lampes, née à Paris XIIè, le 15 novembre 1910 (18 ans), donc mineure à l'époque.
Domiciliée 21 rue des Panoyaux.
Fille de Zelman Menakovski et Berthe (Beila) Schwartz, marchands
Domiciliés 21 rue des Panoyaux,Paris
Les témoins:Félix Leibowiez, restaurateur à Paris , 16 rue François Miron (peut-être un frère de ma grand-mère?)
Srul Smilianski, ferblantier, 10 rue des Deux-Ponts (il était le beau-père de mon oncle Wolf, il a été déporté à Auschwitz,il habitait le même immeuble)
Smiliansky (Srul), né en 1877 à Tcherkosk (Russie), décédé le 30 septembre 1942 à Auschwitz (Pologne).
Mon grand-père savait signer, pas ma grand-mère


Cliquez sur les images pour les agrandir




Nous apprenons que toute la famille Goldstein habitaient: 10/12 rue des Deux-Ponts, Paris 4è
Faire-part de mariage de mon père et de ma mère
Ainsi que de mon oncle Wolf avec Sonia Smiliansky gazée à Auschwitz le 5/8/1944
Et une nouvelle indication: Le prénom de ma grand-mère était Jochwet et non Héléna
Son nom de jeune fille était Leibowicz
Mes parents se sont mariés le 19 octobre 1929 à la mairie du 4è (Paris)
Un frère de mon père: Wolf s'est marié avec Sonia Smilansky le 27 juillet 1928

10 mars, 2008

LA FAMILLE ET L’ARMEE FRANÇAISE

LA FAMILLE ET L’ARMEE FRANÇAISE

Les familles GOLDSTEIN et Menakovski ont été naturalisés par décret en 1928

FAMILLE GOLDSTEIN


Mon grand-père Szmul GOLDSZTAJN était dans d'armée de Lénine de 1912 à 1914


Mon père : Isaac GOLDSTEIN né le 14/7/1906 à Lodz (Pologne) a fait son service militaire en 1929/1930
En 1939/1940 a été mobilisé au régiment d’infanterie du 2/9/1939 au 1/11/1939 date de son renvoi dans ses foyers, en raison de ses charges de famille (5 enfants)

Mon oncle : Wolf GOLDSTEIN né le 19/12/1908 à Lodz (Pologne) a fait son service militaire.
En septembre 1939 a été mobilisé dans la D.C.A à Douai, a été démobilisé au 406è D.C.A à AUCH (Gers)
Le 3/7/1944, a été incarcéré à Drancy , pour être déporté avec sa femme, ses 2 fils, sa sœur et 3 neveux et nièces, par le convoi N° 77, le 31/7/1944.
Arrivé à Auschwitz le 3/78/1944.Il est le seul survivant. Les autres membres de la famille ont été gazés le 5/8/1944
Il est resté à Auschwitz, tatouage n° : B-3774.Il était dans un commando de démineurs.
Le 28/1/1945, il était à Dachau : N° de détenu : 139261.
Le 21/2/1945, il était au commando de Mühldorf de Dachau (camp principal)
Transféré le 23/4/1945 au commando d’Ötztal du camp principal de Dachau.
A été libéré par l’armée américaine comme détenu du camp de concentration de Dachau.
Catégorie : « Sch »(Schutzhaft), « Jude » : JUIF
A retrouvé sa fille Marie, seul membre de sa famille, qui n’a pas été déporté

Mon oncle Tobias GOLDSTEIN(Tobie) né le 20/3/1914 à Copenhague (Danemark) a fait son service militaire.
Mobilisé le 4/9/1939 au 37è régiment d’artillerie divisionnaire, puis passé au 98è régiment de la même arme, il a participé aux opérations dans le secteur d’Alsace et a été démobilisé le 10/8/1940

Mon oncle Kopel GOLDSTEIN (Robert), né le 24/6/1915 à Copenhague (Danemark) a été mobilisé en 1939 au 10è bataillon de chasseurs à pieds à Saverne, il a participé aux opérations d'Alsace, a été fait prisonnier en mai 1940, a été interné au Stalag 17-A-Mle 99193,à Kaiserstembruck, au sud-est de Vienne en Basse Autriche, près de la frontière austro-hongroise. dont il s'est évadé. Il a été décoré de la médaille de la Résistance, j'ai retrouvé un document lorsqu'il était prisonnier, sous le nom de Robert Goldstein

Mon oncle Elieser GOLDSTEIN (Lazare, Jimmy) né le 7/8/1916 à Copenhague (Danemark) a fait son service militaire à Epernay.
A été mobilisé en septembre 1939
A été arrêté le 23/10/1943, sur ordre du « Befehishaber der Sicherheitspolizei, a été incarcéré à Drancy, est parti à Auschwitz par le convoi n° 61 le 28/10/1943.
Le 24/12/1944 était incarcéré au commando d’Ohrdruf à Buchenwald : n° de détenu : 109735/103316.
Le 15/1/1945, a été transféré au camp principal de Buchenwald..
Catégorie : « Polit » (Politisch) « Jude » : Politique, Juif
On trouve sur une note du 3/12/1943 de la préfecture de police » Il semble cependant qu’il y aurait intérêt à faire toutes réserves sur ses sentiments à l’égard de notre pays)….Résiderait en zone libre.
Je sais qu’il était communiste, comme mon père, qu’il venait tous les ans avec son orchestre à la fête de l’Huma, où nous allions le voir
Il est revenu des camps de la mort

Pour les plus jeunes : Georges et Joseph, ils ont fait l’armée.

FAMILLE MENAKOVSKI

D’après les notes sur le dossier de naturalisation : mon grand-père : Zelman Menakovski a essayé de s’engager en 1914.
Il a passé des visites médicales en aout 1914, puis quelques semaines plus tard, mais a été déclaré inapte

On y lit aussi que son fils de 18 ans (mon oncle Maurice Menakovski) a passé son conseil de révision en mars 1928

01 mars, 2008

Ma Maman Ida Menakovski ou Malakovsky? Née SCHWARTZ

"Cliquez sur les images pour les agrandir

Acte de naissance:
Acte de mariage de mes parents

Avis de mariages de ma maman et de son frère Maurice


Il s'agit d'une copie intégrale de l'acte de naissance de ma maman (Mairie du 12è, Paris)
Voici ce que j'y apprend, chronologiquement
Le 15 novembre 1910: Naissance d'Ida Menakovski: 76 rue de Picpus (Ma maman m'avait qu'elle était née à l'hôpital Rothschild) , je suppose que c'est l'adresse de la fondation ROTHSCHILD, car l'hôpital a été construit en 1912 ou ils ont reconstruit l'hôpital
Fille de Zelman Menakovski ,âgé de 27 ans, ébéniste, qui ne sait pas signer
Et de
Beila (dite Berthe) Schwartz, âgée de 24 ans, cartonnière
Domiciliés: 150 rue du Faubourg Saint Antoine
Je suppose aussi qu'on présentait l'enfant à la mairie
Car il est écrit: Le 17 novembre (soit 2 jours après sa naissance, le père a présenté et déclaré l'enfant)
J'y lis aussi:
Légitimé par le mariage de Zelman Menakovski et de Berthe Schwartz
Célébré le 27 août 1914 à la mairie du XIè
Ma mère avait presque 4 ans!
Mariage de ma mère:
Mairie du IVè , le 19 octobre 1929 (1 mois avant ses 19 ans)
Avec mon père: Isaac Goldstein
Décédée à Montmorency(Val d'Oise)(à l'hôpital, c'est moi qui rajoute), le 7 février 1987, à 76 ans

4 commentaires:

COHEN a dit…
Bonjour, Quelle coïncidence ! Figurez-vous qu'un des témoins mentionné sur l'acte de naissance de votre mère a également signé l'acte de naissance de mon beau-père né en 1907 à la même adresse. J'ai contacté la maison de retraite de la Fondation Rothschild qui occupe ceslocaux à ce jour ; la réponse a été assez dubitative ("je n'ai jamais eu connaissance de naissance d'enfants dans nos locaux" (sic)). La personne m'a quand même conseillé de faire une demande par écrit tout en me précisant que, bien entendu, de nombreux documents ont été détruits. Je vais donc faire cette demande dans les prochains jours ; je vous tiendrai au courant des résultats. A bientôt ! Françoise COHEN (77 - Seine-et-Marne)
MICHELLE GOLDSTEIN a dit…
Ces témoins travaillaient en 1907 et 1910 à la maternité de l'hôpital Rotschild. C'est bien l'adresse de la maternité de l'hôpital Rothschild
COHEN a dit…
Avez-vous déjà essayé d'obtenir d'autres infos ou d'éventuels documents liés à la naissance de votre mère en cet établissement (dossier médical) ? S'il s'agissait effectivement de la maternité de l'hôpital, la réponse qu'on m'a faite est d'autant plus surprenante ! Merci.
MICHELLE GOLDSTEIN a dit…
Je n'ai pas fait ce genre de recherches Ma mère m'a dit qu'elle est née à l'hôpital Rothschild Au 76 rue Picpus, il y avait la fondation Rothschild: Arrêté du 11 janvier 2001 portant approbation de la modification du siège social d'un établissement d'utilité publique Par arrêté du ministre de l'intérieur en date du 11 janvier 2001, est approuvée la modification apportée aux statuts (1) portant sur le transfert de siège de la fondation reconnue d'utilité publique dite « Fondation Rothschild » de Paris (12e), 76, rue de Picpus, à Paris (12e), 8, rue de Prague. L'hôpital a été construit juste avant la guerre 14/18

14 février, 2008

LA FAMILLE GOLDSTEIN

NATURALISATIONS
La loi du 10 AOÛT 1927


Après la première guerre mondiale qui a entraîné la mort d'un million et demi d'hommes et laissé plus de deux millions d'handicapés, la France fait massivement appel à la main-d'oeuvre étrangère.
Afin de faciliter l'intégration de ces étrangers, la loi de 1927 prévoit un accès plus facile à la nationalité française (réduction de la durée de résidence à trois ans).
Elle dispose surtout que les enfants nés d'une mère française et d'un père étranger, situation très fréquente, soient Français.
De 1927 à 1938, le nombre des naturalisations s'élève à 38.000 par an en moyenne, jusqu'à atteindre 81.000 en 1938.


GOLDSTEIN Samuel (No 0571461) 1928 –NATURALISATION
GOLDSTEIN Née Leibowitz (No 0571367) 1928 -NATURALISATION
EFFET COLLECTIF
Cette personne était un enfant mineur lorsque ses parents ont bénéficié d'un décret de NATURALISATION, de RÉINTÉGRATION ou d'ADMISSION sur lequel elle a été mentionnée, il est donc Français par EFFET COLLECTIF.
En fait, il y avait des majeurs, mais ils ont tous été naturalisés en même temps




De Samuel Goldstein, né Goldsztajn et Jochwet ,Née Lejbowicz
14 enfants en tout


14 enfants en tout
3 sont nés à Lodz (1906 à 1910)(mariage 1907)
Isaac, né 14-07-1907 (en vérité 1906) déclaré 1 an plus tard, car Grand-père avait 15 ans et grand (mère 18ans). Et pas encore mariés
Wolf né 19-12-1908
Gita (Ita, Ida)Née 1-03-1910 ? Il doit y avoir une erreur, car c’est marqué 1909, j’ai mis 1910, mais j’aurais pu changer le mois

Mon grand-père a été enrôlé dans l'armée de Lénine?, d'où ce trou de 4 ans (entre 1910 et 1914)..puis la fuite vers le Danemark, en 1914

8 sont nés à Copenhague (de 1914 à 1925)
Tobias, (Tobie)né 20-03-1914(Louis)
Kopel né 24-6-1915(
Elieser né 7-8-1916(Jimmy)(Lazare)
Hanna-Léa née 4-11-1917(Léa)'Lisa)
Herman (Hirsch) mort et enterré à Copenhague) né le 9-2-1919, DCD le 12-12-1919 à l’âge de 10 mois
Tauba née 17-4-1920(Thérèse)(morte à Auschwitz: le 05/08/1944)

1 est née née Allemagne, à Berlin
Feiga (Viola, née 12-6-1922(Fanny)

En 1923 : En France,
5 sont nés à Paris
Anna née 24-12-1923 (Nénette)
Louise née le21/803/1925 et morte de la coqueluche étant bébé
Georges né le 02-09-1927
Joseph né le 14/3/1929

Mes parents ont perdu 2 enfants bébés, tous les 2 sont morts de la coqueluche

Franchement, ils étaient bizarres dans les prénoms
Par exemple
Tobias et Tauba
Hanna-Léa et Anna

Tous les prénoms des filles se terminent par la lettre A

Dans la famille de mon père, ils avaient presque tous des prénoms étrangers
Mais pour pouvoir s'intégrer, ils les ont francisé :
Par exemple:
Ma grand-mère qui s'appelait Jochwet se faisait appeler Héléna
Mon père qui s'appelait Isaac se faisait appeler Jack
Mon oncle Tobias (Tobie) se faisait appeler Louis
Ma tante Tauba se faisait appeler Thérèse
Mon oncle Elieser ( Il était chanteur) se faisait appeler Léon, Lazare, et aussi Jimmy Goldstein, et même il a essayé "Pierredor"
Hanna-Léa" se faisait appeler Lisa?
Feiga se faisait appeler Viola et Fanny
Anna était Nénette
Guita: Ida


Mes grand-parents paternels ont donné des prénoms aux filles qui se terminent tous par la lettre "A"
Mon père a épousé IDA (ma mère)
Qui connaît la suite?

28 janvier, 2008

SOUVENIRS DE MES PARENTS

Mes parents m'ont montré, chacun, un objet qui m'ont particulièrement émue, car je ne m'y attendais pas:

Ma mère m'a montré son étoile jaune

Mon père m'a montré son violon

Et une autre histoire qui m'a fait mal:

Mon père avait une montre en or que lui avait légué son père

Un jour, elle est tombée en panne

Lorsqu'il est retourné chez le bijoutier, celui-ci lui a dit qu'il l'avait "perdue"!!!!!!

Il lui a dit qu'il pouvait choisir la montre qu'il voulait!

Ben voyons!!!!


Mon père m'a dit:
Que lui et sa famille étaient venus de Pologne, mais ils s'étaient arrêtés pendant quelques temps, au Danemark et en Allemagne
Ma mère m'a dit:
Pendant la guerre:Ils avaient 3 filles qu'ils avaient placées dans une ferme dans la Mayenne, chez des paysans qui s'appelaient "Boulanger"
Ce nom leur a servi aussi pour leurs faux papiers.
Mon frère Jeannot, l'ainé, est resté avec mes parents.
Une femme, mariée à un soldat allemand qui vivait dans le quartier, qui n'avait pas d'enfant, s'était prise d'amitié pour lui.
Comme il est né en 1931, il était petit; mes parents n'ont pas refusé cette sympathie envers lui, mais lui ont interdit de prendre un bain chez eux, car il était circoncis.
Lors de la rafle du Vél d'Hiv, il n'y avait pas assez de bus, et comme mes parents habitaient Porte d'Aubervilliers, dans une HLM depuis 1937, ils n'ont pas été inquiétés.
Mon père était tailleur, et un jour, un allemand lui a demandé de lui confectionner un costume. au moment du paiement, celui-ci le trouvant trop onéreux, il lui a dit: "Mais, c'est pas possible! vous êtes juif!"
Heureusement mon père était blond aux yeux bleus.


Mes parents avaient beaucoup d'humour
La preuve
Un jour, j'ai dit à mon père (à qui je ressemble): Si ça se trouve, tu n'es pas mon père, je ne te ressemble pas.
Sa réponse (imparable): Si, tu me ressembles, tu as les mêmes jambes que moi!
Lorsqu'on cherchait mon père, qui était parti jouer aux courses, (son dada), ma mère disait: Il est parti nourrir ses chevaux....
Ils avaient aussi un "tic" de langage:Mon père disait tout le temps, (avec son merveilleux accent yiddish): "Vaï mir, qu'est-ce qu'on va devenir?
Ma mère ponctuait souvent ses phrases, d'un énigmatique "Qui vivra, verra"

26 août, 2007

Wolf et mon père

En 1969, j'étais chez mes parents, Mon oncle Wolf (le frère de mon père) est venu voir mon père
Ma mère et moi les avons laissé seuls
Ils parlaient doucement, ils avaient l'air très intimes
Quand il est parti, mon père m'a dit
"Wolf a été déporté à Auschwitz, quand il est revenu, il pesait 35 kgs
Sa femme et ses enfants ont été gazés, il s'est remarié et a eu d'autres enfants"
Il ne m'a pas dit , ce que j'ai appris il n'y a pas longtemps, qu'il avait aussi une fille: Marie, Voir aussi ICI , qui n'a pas été déportée
Mon oncle Wolf venait lui faire ses adieux, il avait un cancer de l'estomac