14 octobre, 2017

Shoah/Communisme : La Pologne va partiellement indemniser les Juifs victimes de vols | The Times of Israël

Shoah/Communisme : La Pologne va partiellement indemniser les Juifs victimes de vols | The Times of Israël

Mémoires des déportations 1939 - 1945

Mémoires des déportations 1939 - 1945

Enseigner la Shoah: moins de difficultés, même si l’antisémitisme perdure - Libération

Enseigner la Shoah: moins de difficultés, même si l’antisémitisme perdure - Libération

Décision n° 2017-724 du 4 octobre 2017 portant sanction à l'encontre de l'association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité (CDARS) | Legifrance

Décision n° 2017-724 du 4 octobre 2017 portant sanction à l'encontre de l'association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité (CDARS) | Legifrance



Considérant qu'il ressort des comptes rendus
d'écoute visés ci-dessus que, au cours de l'émission « Le libre journal
d'Henry de Lesquen » diffusée le 5 octobre 2015, l'animateur a présenté
ce qu'il qualifie de « vade-mecum sur les racines humaines en dix points
» ; qu'à cette occasion, il a notamment affirmé que « Les races ne sont
pas égales et ne peuvent pas l'être, car l'égalité n'est pas dans la
nature » et que l'augmentation de la population noire en France, qu'il
désigne sous le terme de « mélanisation de la France », « est absolument
incompatible avec le maintien de l'identité de la France » ; que ces
propos sont de nature à encourager des comportements discriminatoires à
l'égard des personnes en raison de leur appartenance à une race ;
Considérant
qu'au cours des émissions des 15 février et 11 avril 2016 visées
ci-dessus, l'animateur a fait état de « lois sociologiques » selon
lesquelles les sociétés multiculturelles seraient davantage sujettes aux
conflits et aux violences et que, plus une société est hétérogène, plus
elle est violente ; qu'au cours de l'émission du 15 février 2016, il a
également soutenu qu'il existerait un « seuil de tolérance » au-delà
duquel l'installation d'une population noire dans un quartier
entraînerait la fuite de la population blanche ; que ces propos sont de
nature à encourager des comportements discriminatoires à l'égard des
personnes en raison de leur appartenance ou de leur non appartenance à
une ethnie, une nation ou une race ;
Considérant qu'au cours de
l'émission du 28 mars 2016 visée ci-dessus, l'un des invités a soutenu
que l'Islam « c'est une religion épouvantable, […] une religion de haine
» ; que ces propos sont de nature à encourager des comportements
discriminatoires à l'égard des personnes en raison de leur appartenance à
une religion ;
Considérant qu'il résulte de ce qui précède que les
propos visés ci-dessus constituent un manquement aux stipulations de
l'article 2-4 de la convention du 8 février 2012 en ce qu'ils sont
susceptibles d'encourager des comportements discriminatoires à l'égard
des personnes en raison de leur appartenance ou de leur
non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race
ou une religion déterminée ; qu'ils n'ont par ailleurs suscité aucune
réaction à l'antenne tendant à les modérer ou à y porter un regard
critique ; que ces faits ont ainsi caractérisé une absence de maîtrise
de l'antenne constitutive d'un manquement à l'article 2-10 de cette même
convention ;
Considérant que, eu égard à leur gravité, les faits
reprochés justifient la condamnation de l'association Comité de défense
des auditeurs de Radio Solidarité (CDARS) à une sanction pécuniaire d'un
montant de 25 000 euros ;
Après en avoir délibéré,
Décide :






Article 1

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel prononce à l'encontre de
l'association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité
(CDARS) une sanction pécuniaire d'un montant de 25 000 euros à verser au
Trésor public.


03 octobre, 2017

Mon cousin Bernard Goldstein,convoi 77

Bonjour Madame,
Je suis professeur d'Histoire dans un collège de l'Essonne (91) et je fais participer mes élèves au projet européen convoi77. Dans ce cadre, mes élèves de 3ème vont prochainement travailler sur Bernard Goldstein, votre cousin, avec l'objectif final, comme le prévoit la convention du projet convoi77, la rédaction par mes élèves d'une biographie.
Ainsi, je me permets de vous contacter car il me semblait normal et légitime que vous en soyez informée. D'autre part, je souhaiterais savoir si vous m'autorisez à utiliser, dans le cadre du projet convoi77, les documents (photographies, documents des Archives nationales) que vous avez publié sur votre blog ?
Je vous remercie par avance pour votre réponse.
Bien à vous,

02 octobre, 2017

Ma tante Tauba dite "Thérèse" dans le projet «Convoi 77


Chère Madame Goldstein,

Nous sommes des élèves de Seconde du Lycée Français Prins Henrik de Copenhague, nous nous appelons Antoine Sarry et Elia Holtz.

Nous vous contactons car nous travaillons sur le projet «Convoi 77» (www.convoi77.org).
C'est un projet qui a pour but de faire des recherches sur les personnes déportées pendant la Seconde Guerre mondiale. Il nous a été proposé de rechercher des traces sur une déportée née à Copenhague. Notre but final est de recueillir un maximum d'informations afin de les mettre en commun et de pouvoir mieux expliquer la Shoah aux jeunes Européens et également écrire une biographie. La personne qui nous a été proposée est Tauba Goldstein. Nous avons visité votre blog et nous aimerions donc si vous le voulez bien et si vous le pouvez, que vous répondiez à quelques unes de nos questions :

Nous savons que votre tante a été déportée de Drancy jusqu’à Auschwitz le 31 Juillet 1944 et nous aimerions avoir plus d'informations sur sa vie et ses relations amicales et familiales. Avez vous des photographies de votre tante dans sa jeunesse ? Pourriez vous nous transmettre les coordonnées des membres de sa famille vivant actuellement en France ou au Danemark ainsi que des coordonnées d'amis d'enfance de votre tante vivant au Danemark ou en France et éventuellement d’autres documents sur sa vie ?

Par avance nous vous remercions de l’aide que vous pourriez nous apporter merci.
Veuillez agréer, Madame, l’expression de nos considérations distinguées.